C’est toute l’année et sans contrainte horaire que vous pouvez venir naviguer à la SN Larmor-Plage!

Navigation en autonomie

Cela signifie que vous pouvez venir naviguer sans besoin de l’intervention d’un salarié ou d’un bénévole. Vous avez votre bateau et vous êtes membre du club? Vous avez le code d’accès aux installations pour récupérer votre matériel et vous changer? Dans ce cas, vous êtes libre de venir naviguer quand vous avez un créneau ou quand la météo (ou la marée) est idéale pour vous. Liberté totale!

Mais attention, dans tous les cas de figure, vous allez naviguer sous votre propre responsabilité: le club n’a pas de dispositif de surveillance et d’intervention. La rade est propice à la gestion du risque car on est moins exposé qu’en pleine mer, mais néanmoins, vous devez prendre la mesure de cette liberté en anticipant en autonomie toute infortune sur l’eau!

Petit détail utile sur notre cale de mise à l’eau, des bouées sont positionnées tous les 5 mètres et sont reliées par un bout solide à la cale. Vous pouvez ainsi mettre à l’eau votre bateau solitaire, l’attacher à une bouée et remonter votre mise à l’eau sans craindre de voir votre bateau s’enfuir! Pratique…

Pourquoi et comment se regrouper pour naviguer ensemble

Des bateaux naviguent en pratique toute l’année à la SNL. Car outre sa combi ou son ciré quand on est bien équipé, il y a un autre paramètre qui tient chaud et attise le plaisir de naviguer en hiver, c’est de naviguer à plusieurs bateaux.

Alors bien sur, vous avez de grandes chances de trouver partenaire de jeu les samedis après-midi entre avril et octobre. Mais en pratique, à l’image du surfeur, le pratiquant affûté ajuste son créneau de navigation à la météo durant le weekend. Et dans ce cas, rien de plus efficace qu’un outil de communication spécifique aux membres et autres pratiquants réguliers du spot avec qui partager.

Nous avons donc mis en place sur Facebook un groupe « fermé » intitulé « SNL-Voile légère ». Par ce biais, les gens peuvent prévenir la communauté quand ils prévoient d’aller naviguer. C’est un médian de communication interne aux pratiquants. Le groupe est « fermé » afin de limiter son usage à une finalité pratique et opérationnelle, mais l’esprit est totalement ouvert et qui demande à y être admis y est accepté, y compris les personnes non membres du club.

Par le biais de « SNL-Voile légère », l’on peut se passer les photos de la dernière navigation commune, planifier un pic-nic ou un petit raid commun, demander des nouvelles de ses lunettes oubliées dans les vestiaires, demander si quelqu’un ne cherche pas un équipier ou un barreur, voir un bateau ^^… Plus interactif que le doodle, moins intrusif et plus ouvert que mailing ou groupe what’s app, on est conscient que cela donne du crédit à Facebook, mais c’est actuellement la solution la plus simple pour échanger avec fluidité.

Navigations communes, demandez le programme!

Alors sur l’eau, que se passe t’il lors de ces navigations communes? Ne vous enflammez pas pas d’entrainement intensif à la baguette, pas de coach à vos basques gueulant des consignes d’actions. En pratique, cela s’adapte naturellement et avec bienveillance avant la navigation selon les intentions de chacun et selon les différences de vitesse des bateaux présents. La flotte est très variée et si cela n’empêche pas de naviguer ensemble, cela limite les routines d’escadre!

L’on a déjà coordonné des raids vers le fond de la rade comme vers la petite mer de Gâvres, ou des navigations de ralliement jusqu’à Kerguelen en vue d’une régate organisée la-bas. Souvent, on se programme un échauffement dans la rade, à vue du club, avant de décider de sortir en mer ensemble tâter les conditions de houle. Régulièrement on se choisit des bouées au vent et sous le vent pour se donner un cadre à une navigation proche d’un format de régate. Les routines d’entrainement s’installent alors plus ou moins précisément selon l’intensité et la technique proposée par chacun.

Toutes ces choses sont possibles. D’autres projets qui ne se font pas encore sont possibles: venez présenter vos idées sur le parking ou sur le groupe FB, car il n’y a qu’en en discutant et en mesurant l’écho des autres pratiquants que l’on pourra imaginer les réaliser. On pense évidemment à la disponibilité du semi-rigide du club qui pourrait être utilisé à l’occasion de l’une ou l’autres des navigations communes au club.

On se doit de finir sur le sujet de la sécurité. Généralement, le minimum discuté par des pratiquants naviguant sur le même créneau est la zone de navigation et la durée de la navigation. Dans tous les cas, l’autonomie reste de mise et par rapport à la navigation individuelle, la seule différence est que les autres bateaux vont peut-être s’inquiéter pour vous et se poser la question de prévenir les secours sans connaître précisément votre situation.

En résumé, la pratique au club, c’est beaucoup de libertés, dans tous les cas de l’autonomie, et un espace des possibles pour la pratique commune avec les autres membres, alors on vous attend sur le parking, sur l’eau même et sur le groupe Facebook fermé « SNL-Voile légère »!